Zéro déchet ?!

J’aime bien trainer dans les grandes librairies et regarder les bouquins de cuisine, jardinage, BD, ou autre. Lors d’une visite, je suis tombée sur le célèbre livre de Béa Johnson, Zéro Déchet, et je l’ai feuilleté un peu avant de le reposer. Cela me paraissait vraiment extrême comme démarche : réduire ses déchets au point de n’en avoir qu’un petit bocal de confiture par an me semblait démesuré. Après tout, je trie mes déchets ! c’est déjà bien.

Ca a quand même planté une petite graine dans ma tête, car l’idée a mûri tout doucement. Je regardais les trois couches d’emballages de biscuits d’un oeil différent. J’ai croisé une jeune fille dans une boulangerie qui a insisté pour emmener son pain au chocolat dans un sachet qu’elle avait apporté… C’est vrai que ce n’est pas si idiot de réutiliser les choses au lieu de les jeter après 10 minutes d’usage.

Entre temps, j’ai entamé une aventure vers Saint Jacques de Compostelle, toute seule avec mon sac de 9kg sur le dos, pour deux semaines de marche… j’ai alors découvert que je pouvais me contenter de très peu au quotidien. Alors pourquoi tout ce superflu qui déborde des placards à la maison ?

J’ai finalement lu le livre (en à peu près deux jours…) et même si je n’adhère pas à toutes les idées avancées, l’ensemble me parait cohérent et très accessible. Chacun peut faire de petites choses simples pour commencer, et on avance ensuite très vite. On trie ses déchets, super ! mais comment d’une part, réduire encore le volume de la poubelle des déchets ménagers, et d’autre part, en produire moins de manière générale ?

Pour recycler les déchets alimentaires, on pense souvent au compostage qui est très facile à mettre en place quand on a un petit jardin. Certaines communes proposent même des composteurs ou des … poules pour aider leurs administrés dans cette démarche. Mais en ville, en appartement, il y a aussi des solutions qui permettent d’aider à réduire ses déchets à une petite poubelle de salle de bain 🙂

De toute évidence, il faut commencer doucement. Pour ma part, l’alimentation est au centre de ma vie 😀 , j’ai donc tout d’abord réfléchi à comment faire mes courses en ramenant le moins d’emballages possible : achats en vrac, dans les magasins spécialisés ou tout simplement au marché et dans les petits commerces (boucher, poissonnier).

Le livre amène aussi à s’interroger sur notre mode de vie en général. Tous ces objets qui sont dans mon appartement, sont-ils là parce qu’ils m’apportent quelquechose, ou bien prennent-ils juste la poussière ? Un tri dans mes livres a allégé ma bilbiothèque de moitié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *