Zéro déchet : premiers pas

Je connais beaucoup de personnes qui adhèrent totalement à l’idée d’utiliser moins de plastique, recycler ou réutiliser les emballages. Mais changer ses habitudes parait être une tâche titanesque, et ça le serait si on changeait tout du jour au lendemain. Mais en commençant par faire simple et changer des petites choses par ci par là, l’effort à fournir est limité et franchement accessible à tous, sans exception !
Alors, par où commencer pour aller vers le zéro déchet ?

De manière générale, changer drastiquement de vie du jour en lendemain est une mauvaise idée. Et entre nous, ça ne dure jamais. Les nouvelles habitudes ont besoin de temps pour s’installer (3 semaines pour être précise). Vouloir en faire trop d’un coup, c’est l’échec assuré.

Commencer par un petit geste simple, puis un autre, et encore un, c’est très facile d’accès. Chacun a son rythme et doit s’y tenir. On n’est pas toujours sensible aux mêmes problématiques que son voisin, et donc nos priorités et besoins ne sont pas forcément les mêmes. Certains voient la réduction de leur consommation de viande comme prioritaire, d’autres ne voudront plus voir leur poubelle non recyclable déborder toutes les semaines. L’important est de trouver ce qui nous motive d’avancer, un pas après l’autre, vers le zéro déchet.

Voici quelques gestes très simples que tout le monde peut faire. Ce n’est pas grave de ne pas avoir un magasin de vrac dans son quartier, et un jardin pour faire du compost : tout le monde peut s’y mettre !

1. Utiliser une tasse pour le café au bureau

Une tasse au bureau
Amener sa tasse au bureau, un premier pas très accessible.

La fameuse machine à café. Jetez un oeil à la poubelle qui est généralement tout près : ça fait envie cette pile de gobelets plastiques, n’est-ce pas ! La plupart des machines à café ont un dispositif pour détecter si un gobelet est déjà présent dans l’engin. Il suffit d’y mettre un chouette mug pour économiser un gobelet plusieurs fois par jour !
Dans le même esprit, si vous avez l’habitude d’acheter des plats à emporter le midi, pensez à garder un sac réutilisable et des couverts en métal (voire une petite serviette en tissu) à votre bureau, pour éviter les couverts jetables tous les midis. Les commerçants sont en général assez à l’écoute et ne vous donneront pas de jetable si vous le leur demandez !

2. Amener ses boites au marché, et un sac chez le boulanger

Des sacs en tissu et des boîtes pour des courses zéro déchet.
Des sacs en tissu et des boîtes pour des courses zéro déchet.

Vous avez l’habitude d’acheter votre pain chez le boulanger du coin ? Pensez à emporter un sac en tissu pour éviter la feuille de papier, qui part à la poubelle une fois rentrés à la maison. Un petit sachet en tissu est facile à conserver dans son sac à main ou dans la voiture, au cas où, en rentrant du boulot…
J’amène régulièrement des viennoiseries au bureau le vendredi matin, il suffit d’amener une grande boite. Mon boulanger adore et me félicite à chaque fois !

Pour faire ses courses, le marché est parfait car il permet d’éliminer presque tous les emballages. Pour les fruits et légumes c’est très facile, un sachet en tissu suffit. Et pour le boucher ou le fromager, il faut penser à emporter ses boites (et en emporter suffisamment). Certains commerçants sont surpris, d’autres un peu réfractaires il faut l’avouer. Tarer la balance quand il y a beaucoup de monde, cela peut devenir compliqué. Mais on trouve toujours un commerçant qui comprend la démarche et qui, au pire, utilise un seul papier pour tout peser, et le réutilisera pour un autre client ensuite.

3. Choisir judicieusement ses emballages

Confiture Maison dans des bocaux en verre
Confiture maison

On ne peut pas tout acheter au marché, et tout le monde n’a pas un magasin de vrac à proximité. Quand on n’a pas le choix, ou bien pour commencer léger, bien choisir ses emballages est un début.
Pour citer Béa Johnson, la référence du mouvement Zéro Déchet, « Acheter, c’est voter ».
Privilégiez tout d’abord ceux que vous pourrez réutiliser : en tête de liste, les bocaux en verre ! Idéals pour ranger les aliments secs, ou bien pour faire quelques confitures ou bocaux à conserver.

Ensuite, les emballages recyclables sont les moins pires. Attention aux biscuits présentés dans une boite carton, puis dans une barquette emballée de plastique qui contient des sachets individuels (une hérésie).
Enfin, choisissez des gros conditionnements plutôt que des emballages individuels. Ils sont d’ailleurs bien souvent moins cher (regardez le prix au kilo).

Un petit geste après l’autre, on peut tous contribuer, chacun à son niveau et selon ses possibilités, à réduire ses déchets.

Avez-vous mis en place des choses pour réduire vos déchets ? Par où avez-vous commencé ?

One Comment

  1. Pingback: Le zéro déchet dans la cuisine - Les Bocaux de Caco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *