[Du balcon à l’assiette !] Poivrons et Piments

Retrouvez l’ensemble des articles sur le thème « Du balcon à l’assiette » !

Poivrons, piments, même combat

Un autre classique du jardinier : poivrons et piments sont de la même famille et leurs cultures sont très similaires. Les fruits diffèrent par leur forme, leur couleur ou la force de leur piquant. Ils se cultivent très bien en pot, mais le poivron a besoin d’un pot assez profond (30cm minimum), les racines ayant tendance à s’enfoncer profondément. Les plants de piments restent quant à eux souvent plus petits. C’est un légume du soleil, il ne se plaira pas à l’ombre et sa croissance sera réduite.

Bébé poivron en formation
Bébé poivron en formation

Semer le poivron

Un peu plus délicat que la tomate mais de culture similaire, il faut le semer tôt en février, car sa croissance est lente, sous peine de commencer à avoir des fruits en fin d’été… Trop tard pour une récolte abondante. Un semis en intérieur ou en serre chaude est donc impératif, les graines ne germant pas en dessous de 20°C. Quand les plants ont deux vraies feuilles (pas les deux petites feuilles ou cotylédons qui apparaissent en premier lorsque la graine lève), vous pourrez les repiquer dans des godets individuels. Attention à ce que les plants aient assez de lumière, pour qu’ils ne « filent » pas.

Une croissance et une maturation lentes

Le plant de piment de l'année dernière a déjà des fruits !
Le plant de piment de l’année dernière a déjà des fruits !

Une astuce, si on a un peu de place, est de rentrer les pots à l’intérieur à l’automne. Les poivrons se comportent comme des annuelles sous nos latitudes et meurent avec le froid. Mais ce sont en réalité des plantes vivaces ! J’ai moi-même rentré un plant de poivrons et un plant de piment l’année dernière. Aujourd’hui (en plein mois de mai), j’ai 5 petits poivrons en formation et une dizaine de piments de Cayenne ! Sûr qu’à l’automne prochain je remets ça, et avec plusieurs variétés…

Les poivrons et piments mettent un temps fou à mûrir sur le plant. Alors je les récolte encore vert et je les laisse mûrir tranquillement dans un endroit ensoleillé. La plante met alors en route d’autres fruits plutôt que de s’épuiser à faire mûrir les premiers. Et j’en récolte plus !

Conserver et cuisiner les poivrons et les piments

Je fais sécher les piments pour les conserver, simplement suspendus à un fil dans une zone chaude et bien aérée, ou bien au four à basse température. Leur parfum gagne alors en puissance, et il peuvent être ainsi conservés jusqu’à plusieurs années, entiers ou réduits en poudre. Vous pourrez d’ailleurs récupérer les graines une fois secs pour semer l’année d’après. Ils se congèlent également très bien. On peut alors sortir un petit piment frais de temps en temps pour parfumer un plat. On peut aussi en faire des bocaux, par exemple de la pâte de piment, ou bien lacto-fermenté.

J’utilise les poivrons et autres piments doux entrent dans de la ratatouille, la piperade, et sont délicieux dans des salades, des poêlées, des quiches, des cakes, confits, cuit ou cru… Il y a tellement de choix possibles ! Juste rôti au four et pelé (en le laissant refroidir complètement dans une boite hermétique) à ajouté à pleins de préparation, c’est une tuerie !

Spaghetti à la compotée de poivrons et chorizo
Spaghetti à la compotée de poivrons et chorizo
Piment la pâte
Piment la pâte

Avez-vous des astuces pour la culture des poivrons et des piments ? Comment les cuisinez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *