[Du balcon à l’assiette !] Concombres et cornichons

Retrouvez l’ensemble des articles sur le thème « Du balcon à l’assiette » !

Concombres et cornichons

Je trouve la culture des concombres et des cornichons plutôt facile. Ce dernier a la particularité d’être plus petit, mais la culture est quasiment la même, il faut surtout penser à récolter plus souvent pour ne pas avoir des cornichons géants. Il faut le semer en goder, 3-4 graines dans chacun, et ne les sortir que si les gelées sont bien passées : un petit coup de gel et tout meurt, attention !

J’en mets deux par gros contenant (~50-60cm de diamètre), ou bien un tout seul dans un pot de 40cm. Ce que j’adore avec les concombres (moins avec les cornichons car je les aime petits), c’est que je rentre du boulot le soir, et SURPRISE un concombre énorme est apparu pile pour le dîner. Ils ont une drôle de tendance à se cacher sous les feuilles ou pendre derrière les pots, alors je les découvre comme ça, un peu du jour au lendemain.

Concombre en formation
Concombre en formation

Fleurs et fruits

Fleur femelle avec un bébé concombre
Fleur femelle avec un bébé concombre

Pour avoir essayé avec et sans taille des plants, je pense qu’à présent je prendrai le temps de les tailler, même si ce n’est pas une obligation. La première année, j’avais taillé tous mes plants (6-10 plants répartis deux par deux dans les pots) et j’ai eu 12 kg de concombres (oui…). La récolte de l’année dernière a été moins importante, malgré les apports de compost réguliers. Pour tailler, pincez les jeunes plants au dessus de la deuxième feuille : deux nouvelles tiges se forment. Attendez qu’il y ait quatre feuilles sur chacune, et repincez. Moi je m’étais arrêtée là, mais on peut aussi pincer toutes les branches une feuille au dessus de chaque fruit.

Les plants de concombres et de cornichons font des fleurs femelles et mâles. Ces dernières sont les premières à apparaître, ce qui est un peu frustrant quand on a des dizaines de fleurs sur un plant mais aucun fruit ! La plante fera des fleurs femelles quand les conditions seront réunies : taille du plant, chaleur, arrosage, etc. On les reconnait au mini-concombre à leur base. Une fois qu’elles apparaissent, c’est parti pour une récolte qui ne s’arrêtera plus !

Bien installer vos plants

Plant de concombre bien tuteuré avec des fruits
Plant de concombre bien tuteuré

Les concombres sont des plantes coureuses selon les variétés, sur un balcon il est important de les tuteurer correctement. Un plant qui ne se sent pas bien ne fera pas de fleur femelle, et sans fleur femelle pas de fruit ! Prévoyez des tuteurs d’un bon mètre 80, et faites un tipi au dessus de votre plant. Je mets des cordelettes entre chaque tuteur pour qu’il puisse s’accrocher facilement.

Evidemment, il faut arroser correctement, mais comme la tomate, évitez les feuilles : le mildiou et l’oïdium sont des maladies qui adorent le concombre et se propagent très vite. Malgré mes précautions, j’en ai eu tous les ans. Cela n’a pas empêché une récolte abondante, mais ça l’écourte un peu. Si cela vous arrive, supprimez les feuilles malades, et en prévention, faites attention à l’aération entre les feuilles de votre plant.

Comment le consommer ?

Voici deux recettes que j’adore : les concombres lactofermentés qui se conservent 18 mois en théorie (les miens ne durent pas si longtemps) et sont super en pickles dans les salades. Et le Tzatziki, un classique si rafraîchissant. Cette année j’attends que la production commence pour tenter un chouette Gazpacho de concombre et essayer des recettes de concombres cuits…

Bocaux de concombres lactofermentés
Bocaux de concombres lactofermentés
Bol de Tzatziki
Tzatziki : une recette qui sent bon l’été

Et vous, avez-vous testé le concombre en pot ? quels sont vos résultats ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *